HISTORIQUE DE LA PRÉFECTURE

  • La création de la préfecture des Landes est due à la volonté du Préfet Jean-Marie VALENTIN DUPLANTIER, nommé dans les Landes le 9 juillet 1802, ainsi qu’à David-François PANAY, ingénieur des Ponts et Chaussées, et principal architecte du projet.
  • Le préfet DUPLANTIER est en effet convaincu de la nécessité de doter le chef lieu des Landes de bâtiments administratifs répondant aux besoins des nouveaux services. Il parvient à convaincre l’Empereur, qui lors de son passage à Mont de Marsan en avril 1808, avait pu constater la nécessité de la construction de nouvel édifice.
  •  Par décret impérial du 12 juillet 1808, il est donc décidé que " l’hôtel de la préfecture du département des Landes, les bureaux et les archives seront transférés dans les bâtiments et dépendances du ci-devant couvent de Sainte-Claire, à Mont de Marsan.
  • Il y sera fait les constructions et dispositions nécessaires. " Après une mise au point du projet architectural de 1808 à 1810, la pose de la première pierre a lieu le 29 septembre 1810 , et les travaux se terminent en 1818, date de l’installation du préfet d'HAUSSEZ, le premier préfet à y séjourner.
  • La préfecture des Landes a été construite dans le style néo-classique du 1er Empire. Le corps central dispose d’un portique à quatre colonnes ioniques, tandis que les deux ailes sont dotées de portes de bronze, décorées (détail local)de pommes de pin.
  • Le jardin en terrasse donnant sur la Douze est complété par un pont suspendu, datant de 1866. Hormis des modifications d’intérieur essentiellement décoratives sous le Second Empire, la préfecture n’a pas connu de modifications architecturales d’importance.
  • Les services de la Préfecture se sont toutefois étendus en acquérant la Maison DUPERRON en 1905. La préfecture n’est pas le seul édifice néo-classique de Mont de Marsan construit à cette époque par l’architecte PANAY : l’ancienne prison est édifiée entre 1807 et 1809, et la caserne de la gendarmerie est terminée en 1816.
  • Le palais de justice, dû au géomètre LOBJEOIS, a été quant à lui édifié dès 1807.
  • Le 29 octobre 1975, la préfecture des Landes a été inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. La qualité insuffisante du revêtement ainsi que la dégradation de la pierre en sous-face en certains endroits rendaient toutefois nécessaires la restauration des façades de la préfecture. Le préfet : Créés sous le Consulat par Napoléon Bonaparte, en 1800, les préfets incarnent la permanence de l’Etat dans les départements.
  • Les préfets sont nommés par le Président de la République en Conseil des ministres. Aux termes de l’article 72 de la Constitution, le préfet a la charge des intérêts nationaux, du contrôle de légalité et il veille au respect des lois. La loi de décentralisation du 2 mars 1982 et les décrets du 10 mai 1982 ont précisé la répartition des compétences entre les préfets et les collectivités locales.
  •  Responsable de la mise en œuvre des politiques gouvernementales, le préfet est le garant de la sûreté publique, des libertés publiques et de la permanence du fonctionnement des services de l’Etat. Il contrôle la légalité des actes des collectivités territoriales et assure la coordination des politiques interministérielles en matière d’emploi, de développement économique, d’aménagement du territoire, d’urbanisme et d’environnement. Le préfet a en charge la gestion et la répartition des dotations et subventions de l’Etat, il veille au bon emploi des crédits européens.
  • En 2008, la préfecture des Landes célèbre son bicentenaire. C'est en effet le décret de Bayonne du 12 juillet 1808 qui fixe l'installation de l'édifice à l'emplacement de l'ancien couvent de Sainte-Claire, sur l'actuelle rue Victor Hugo.

Source : le site de la préfecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :